Vincent CALVEZ
Directeur de l’Institut des Entreprises Familiales & professeur en management stratégique - ESSCA

Le 18 mars 2022, l'Institut des Entreprises familiales de ESSCA Ecole de management, campus de Paris a reçu Mme Emilie Lefebvre une dirigeante de talent de l'entreprise SAPL. Cette PME normande (Orne), créée par l'arrière grand-père d'Émilie, Bernard Lefebvre, arquebusier, s'apprête à fêter ses 100 ans en 2024.

Ce qu'il y a de très intéressant, c'est notamment la capacité d'innovation de cette PME qui a inventé en 1951 la première cartouche en plastique au monde. Puis en 1979, c'est l'invention de la première munition non létale du monde. Aujourd'hui, la fibre créative est toujours présente à travers les derniers produits et entre autres, l'Adamantium, une carabine 22 LR très innovante.

Pour autant, le grand mérite de cette conférence vibrante et passionnée, fut aussi de montrer l'autre côté d'une entreprise familiale, parfois moins reluisant, plus difficile mais néanmoins passionnant.

En effet, ce n'était pas le choix initial d'Émilie de revenir aux commandes et elle était même réticente à l'idée de travailler avec son père. Elle se laissera finalement convaincre mais ne trouvera pas nécessairement une entreprise en très bonne santé financière et organisationnelle. Elle relèvera les défis un à un. Jusqu'aux négociations difficiles avec des banques pas toujours à l'écoute avec les entreprises dites sensibles...

C'est tout le mérite d'une telle conférence : aborder une entreprise familiale et son histoire à travers tous ses côtés et montrer aussi la dynamique d'évolution lorsque la pilote aux commandes a des rêves qu'elle sait faire partager, des brevets à déposer, des marchés à conquérir.

La SAPL exporte ainsi dans une cinquantaine de pays ce qui permet de mettre l'expertise française à l'honneur. Par exemple, les boucliers de protection utilisés pour le maintien de l'ordre lors de la prochaine coupe du monde au Qatar seront issus de la SAPL !

J'avoue que j'ai aussi un plaisir à présenter à nos publics d'étudiants et d'étudiantes, des dirigeantes un peu à l'écart des codes qui permettent d'envisager plus largement leurs carrières dans tous les secteurs industriels.


Madame Émilie Lefebvre est néée au sein d’une famille d’armuriers de père en fils depuis 4 générations, elle est la 3e enfant d’une fratrie de cinq. Pour ses 17 ans, elle devient la plus jeune pilote d’avion d’Europe et rêve de devenir pilote de chasse. Elle quitte ensuite la France pour l’Afrique du Sud, puis les États-Unis pour intégrer une école de commerce. Elle terminera son cursus en France. Son père Jean-Pascal Lefebvre lui demande dès ses 19 ans de rejoindre l’entreprise familiale en vue d’une succession, ce qu’elle refuse pendant 10 ans, préférant appréhender le monde du travail à distance de l’entreprise et de son père. Puis, en 2014, elle accepte finalement l’offre paternelle qui n’est plus que l’actionnaire de l’entreprise et intègre à titre d’Assistante de direction. Les premières années à la SAPL sont extrêmement tourmentées notamment car l’entreprise est en perte de vitesse et n’a pas su évoluer. Les outils et méthodes sont obsolètes, le chiffre d’affaires est en chute libre et les salariés en perpétuels conflits entre eux et avec la direction. Le PDG de l’époque, extérieur à la famille, exercera une gestion imprudente de l’entreprise et quittera après 10 ans de direction. Émilie prend alors le relais et le challenge est considérable puisqu’elle récupère, sans trop d’expérience, une entreprise au bord de la cessation de paiement. Les salaires ne peuvent être versés, les banques se désolidarisent progressivement et certains salariés s’opposent aux changements nécessaires.  Elle dresse alors un plan d’action sur 5 ans plaçant l’humain au cœur de sa stratégie.

La SAPL ou Société d’Application des Procédés Lefebvre est spécialisée dans la conception et la fabrication d’armes, de munitions et de boucliers de protection. Elle fournit notamment Les Ministères de l’Intérieur, de la Défense et de la Justice de France mais aussi dans de nombreux pays dans le monde. En 2020, l’entreprise se reconnecte avec ses origines en créant l’Atelier d’Armurerie Bernard Lefebvre proposant à ses clients des créations d’armes sur-mesure ainsi que leur maintenance et leur réparation.

Aujourd’hui, la SAPL a récupéré en 2022 une rentabilité et une croissance considérable, conquiert de nouveaux marchés, accroit son chiffre d’affaires, investit dans son outillage, innove et dépose des brevets.

 

Partager cet article:
Partager sur FacebookPartager sur LinkedInPartager sur TwitterEnvoyer à un(e) ami(e)Copier le lien